Author Archives: LaVoiehumainefr Lavoiehumainefr

6 clés pour développer son leadership

Le leadership désigne la capacité à inspirer les autres à avancer dans une direction. Le leader est capable de faire bouger grâce à sa vision. N’importe qui peut être un leader. Cette capacité à inspirer les autres est un atout indispensable dans sa vie de famille et dans sa vie professionnelle.

Faire bouger les foules vers une cause qui en vaut la peine, est fascinant. Il suffit de regarder Martin Luther King et Nelson Mandela pour sentir à l’intérieur de soi des frissons et une envie d’adhérer à leurs idées. Dans ce billet, je partage 6 clés pour améliorer votre leadership.

1/ Que pouvez-vous offrir au monde

Développer son leadership demande une connaissance de soi très poussée. S’interroger sur ce qui nous anime au fond de nous constitue une donnée fondamentale. Ceci est vraiment important car c’est la passion pour un domaine qui va nous permettre d’agir et d’inspirer les autres. Plus on va affiner son expertise dans un domaine et plus on va pouvoir offrir une aide précieuse à son entourage.

2/La vision

J’ai déjà parlé de ce point dans l’article «  le management intérieur en 3 points ». Avoir de la vision pour définir des stratégies inédites fait partie de l’arsenal du leader. Avoir du leadership suppose que vous devez avoir une vision claire de la destination que vous vous allez atteindre avec votre équipe ou votre famille.Martin Luther King

La vision se doit d’être inspirante !!! Souvenez-vous de Martin Luther King et de son discours «  I Have a Dream » !!! Ce discours n’est ni plus ni moins que la vision de Dr King. Grâce à sa foi dans cette vision, Martin Luther King est parvenu à inspirer des millions de personnes à le suivre.

3/Monter en première ligne et donner l’exemple

Le leader est celui qui montre l’exemple et se met en danger. A savoir si il y a une pénurie alimentaire, le leader donnera son repas à ceux qui l’entourent ; si les résultats de son entreprise sont mauvais, le leader sera le premier à endosser toute la responsabilité.

Être prêt à se sacrifier pour les siens permet d’installer un respect et une réciprocité. Une fois que le leader a subi les événements négatifs, son entourage est généralement reconnaissant et est prêt à son tour à donner  ou à suivre le leader.

4/ L’habilité à garder le cap malgré tous les avis contraires

Ceci est une des plus grandes qualités des leaders. Cette capacité à croire en son projet alors que tous les indicateurs sont au rouge, est indispensable. Reprenons l’exemple de Martin Luther King et replongeons nous dans l’histoire des USA.

Pour les millions d’Américains de l’époque, le rêve de Dr King était complètement irréaliste d’autant plus que les noirs et les blancs avaient toujours vécu séparément depuis l’esclavage. Cela représente grosso modo 400 ans de séparation effective.

Pourtant, Dr King s’est accroché contre vents et marrées dans un combat qui était perdu d’avance. 400 ans d’histoire contre la conviction d’un homme seul. Vous et moi connaissons la conclusion du mouvement des droits civiques !!! Sa conviction a été si forte que l’histoire a dû céder.

5/ Le Pourquoi

J’avais également parlé du « pourquoi » dans l’article du « Management intérieur en 3 points ». Le leader sait pourquoi il agit selon certains choix et pourquoi il avance dans une direction et pas une autre. Dans son livre « Start With Why: How Great Leaders Inspire Everyone To Take Action », Simon Sinek met en relief l’influence du pourquoi sur la décision et la motivation des équipes et des clients.

Dans un TED Talk datant de 2009, Simon Sinek a démontré, en prenant l’exemple d’Apple, que les entreprises communiquant sur leur raison d’être «  le pourquoi de leur existence et de leurs produits » avaient plus de chance d’avoir du personnel motivé et des clients se reconnaissant dans la vision de l’entreprise.Sinmon Sinek Why

Le « pourquoi » fait appel à ce qui nous touche au plus profond de nous même, il permet de créer l’émotion. L’émotion nous pousse à acheter, à travailler, à jouer etc…

6/L’intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle (QE) regroupe l’habilité à communiquer avec les autres, la conscience de soi, la sensibilité sociale et l’empathie. En un coup d’oeil, il n’est pas difficile de se rendre compte qu’il s’agit de qualités humaines indispensables à la relation.

Daniel Goleman, auteur de « l’intelligence émotion
nelle »
et de «  Leadership the power of emotional intelligence », a mené des recherches sur l’impact de l’intelligence émotionnelle dans des centaines d’entreprises. Par ses travaux, Daniel Goleman a pu démontré que les leaders à succès avait développé une intelligence sociale et émotionnelle plus grande.

Lorsque j’ai commencé en tant que Manager, les collaboratDaniel Golemaneurs restaient sur leur réserve, c’était certainement une phase d’observation. L’accueil était froid, alors il m’a fallu commencer à poser des bases saines pour l’entrée en relation.

Pour cela, j’ai utilisé «  la politesse », ce n’est rien d’extraordinaire, mais pendant plusieurs semaines mon objectif managérial a été : «  Bonjour, comment allez-vous, merci etc… C’est la base.

Beaucoup trop de Managers oublient cela ou pratique la politesse seulement avec une certaine catégorie de collaborateurs ou de collègues. Quelle grave erreur !!! Ne pas dire bonjour ou merci est grave !!!

En tant que leader ou Manager, vos faits et gestes sont observés et ensuite sujet à interprétation. La politesse permet de montrer sa considération pour la personne et peut réellement changer l’état d’esprit d’un collègue ou d’un collaborateur. Sans empathie, il sera difficile à chacun d’entre nous de comprendre ce qu’autrui peut ressentir lorsque je lui adresse la parole de façon convenable ou de façon désagréable.

Le leadership est une recherche intérieure et un travail permanent sur l’ajustement de sa vision. Le leadership suppose également de prendre des risques et d’être persévérant dans le but qui a été fixé. Enfin, la dimension relationnelle et émotionnelle est fondamentale pour tisser des relations de confiance avec ses collaborateurs.

Laissez moi un commentaire juste en dessous

4 points à observer lorsqu’on veut améliorer sa relation à l’autre

Ce matin, la tension est montée entre ma femme et moi sur un sujet complètement stupide (comme souvent dans les disputes de couple).

Paul Watzlawick

Paul Watzlawick issu de l’école de Palo Alto

La dispute portait sur  le ton sur lequel j’aurais répondu. Selon ma femme, ce n’était pas respectueux. Bien sûr pour moi, je ne lui avais pas manqué de respect.

La tension est montée car chacun de son côté, on essayait de démontrer que l’autre avait tord. Le pire, c’est que ni elle ni moi avions envie de vivre  ce moment désagréable qui nous a drainé beaucoup d’énergie.

Ma femme et moi savons pourtant ce qui se passe mais lorsqu’on vit le moment, le pilote automatique est sacrément difficile a enrayé!!!!  Une fois la dispute dépassée, on se promet de ne plus recommencer mais ça revient malgré tout.

Je suis sur que vous savez de quoi je parle!!!! Lorsqu’on est au  boulot, c’est pareil !!! J’avais une collaboratrice qui sans arrêt débordait de son rôle. Il fallait constamment lui rappeler le cadre afin de préserver l’organisation.

Dès que je la voyais, j’avais une petite pointe d’agacement qui me remontait au cerveau. C’était plus fort que moi !!! J’ai été plusieurs fois désagréable avec elle sans pouvoir me contrôler.

Après coup, je prenais conscience que ma façon de faire n’était pas du tout adaptée.  Pourquoi donc la relation avec ma femme a été parfois tendue? Pourquoi cette collaboratrice me sortait par les trous de nez? Il y a plusieurs théories qui peuvent nous éclairer. Aujourd’hui, on va particulièrement s’intéresser  à l’école de Palo Alto.

Mr Grégory Batson et ses successeurs dont Paul Watzlawick ( un des plus connus)  ont développé des concepts autour de la cybernétique, de la psychosociologie, des thérapies familiales, de la communication etc…

La particularité de l’école de Palo Alto réside dans le fait que ce courant de pensée considère que les difficultés relationnelles ne proviennent pas des individus isolés mais proviennent du système d’interactions dans lequel évoluent ces mêmes individus. Autrement dit, c’est la manière de communiquer dans le  système qui va déterminer la relation.

Maintenant, voyons comment les systémiciens conceptualisent la communication au sein d’une relation.

1. Le contenu et la relation

Communiquer implique toujours un contenu:  » la transmission d’une information ». La seconde composante de la communication qui est « la relation » va nous permettre d’interpréter la relation.

Durant la dispute avec ma femme, le contenu a joué un très petit rôle. En revanche, l’interprétation (la relation), le « comment » ma femme a reçu le message, a déclenché son agacement. La manière dont on va délivrer le message prime sur le message car elle va influencer la relation.

2. La ponctuation des séquences

Le désaccord entre ma femme et moi s’est transformé en dispute car j’ai nié avoir eu un ton désagréable. Je ne me suis pas rendu compte que je minimisais l’importance de mon rôle dans le déclenchement de la mauvaise humeur de ma femme.dispute

Or, la communication est un système circulaire, c’est à dire que l’individu A induit le comportement de l’individu B qui induit le comportement de A.

En clair, ma femme et moi avons tous deux renforcé une boucle de rétroaction pas vraiment saine tout en accusant l’autre d’être responsable de la dispute. La ponctuation des séquences donne forme aux faits de comportement, on est à la fois émetteur et récepteur de ce qui se déroule dans l’interaction.

3. La communication analogique et digitale

La communication analogique regroupe toutes les formes de communication non-verbale et définit la relation. Cette forme de communication regroupe la posture, les mimiques, les intonations et la gestuelle.

La communication analogique est sans doute plus ancienne que la communication  digitale et elle présente la caractéristique d’être universelle contrairement à la communication digitale.

La communication digitale possède une structure complexe et définit le contenu de la relation, elle est essentiellement constituée de mots et de symboles. Les deux types de communication s’entremêlent lorsqu’on interagit avec une autre personne.

La communication digitale permet de méta-communiquer sur sa communication analogique afin d’apporter des éléments plus précis à son interlocuteur.fighting foxes

Dans la phase de réconciliation, ma femme et moi avons pu reparler de nos ressentis et de la raison pour laquelle on s’était emporté lorsque l’autre avait utilisé telle ou telle expression ou façon de parler. Nous avons méta-communiqué sur notre langage non-verbal pour apporter de la compréhension. Cela a eu pour effet de finir de désamorcer la situation conflictuelle.

4. La relation symétrique et complémentaire

La relation symétrique est une relation dans laquelle les interlocuteurs ont tendance à être en miroir. Les systémiciens parlent d’égalité dans la relation. Les interlocuteurs occupent alors une position haute ce qui peut entraîner parfois des situations de tension.

C’est exactement ce qui a provoqué la dispute entre ma femme et moi. Aucun de nous n’a voulu lâcher le morceau du coup la pression n’a cessé de monter. Alors que peut-être que si nous avions communiqué dans un mode complémentaire, nous aurions pu rester sereins.

En effet, la relation complémentaire implique qu’un des interlocuteurs adopte une position haute et que l’autre adopte une position basse. Les systémiciens évoquent une concordance de la relation, c’est à dire que les deux interlocuteurs sont d’accord avec la nature de la relation. Ce mode de relation a tendance à favoriser une communication plus sereine.

Enfin, c’est fini!!!

Pour résumer, la communication apporte toujours de l’information sur le contenu et la relation. La ponctuation des séquences montre que les comportements de l’un et de l’autre s’induisent en même temps et qu’il est donc inutile de chercher un coupable( c’est toi qui a commencé), les deux interlocuteurs sont responsables de la situation.

La communication analogique et digitale sont complémentaires. Sans méta-communiquer sur sa communication non verbale, il sera difficile de sortir du cercle vicieux relationnel. Et enfin, la relation symétrique et complémentaire définissent les places de chacun dans la relation. Selon les situations, il peut être positif de passer d’un mode à l’autre cependant, être dans une communication symétrique ou complémentaire ne se décide pas toujours et s’impose parfois à soi.

N’oubliez pas de laisser un petit commentaire, c’est juste en bas.

 

Wordpress SEO Plugin by SEOPressor